uncoupdoeilsurlemonde
Advertisements

Echec des USA en Syrie, “Obama coupable”!!!

1531f087c3c48d94077899c9bd5f8abb_XL

Dans un récent article, le conseiller pour les recherches défensives à l’institut American Interprise, Pelclat, accuse Obama d’échec subi par le camp américain en Syrie.

” A mesure que le temps passe, les forces d’Assad avancent et à chaque étape elles arrivent à marquer des points. Leur victoire est de plus en plus large dans le camp d’Assad. Celui6ci est même parvenu à reprendre la ville stratégique de Qousseir.  ” L’auteur évoque ensuite la récente réunion des représentants us au sujet de la Syrie, une réunion tenue en présence  des membres de la sous-commission des forces armées au congrès pour le Moyen-Orient et l’Afrique du nord. “J’y étais moi-même présent et j’y assisstais sur la nécessité d’un engagement direct des Etats-Unis dans le conflit. Car il faut aider les rebelles dans leur combat contre  la régime de Bachar. il y a là une question de crédit et de prestige des Etats Unis” après cette entrée en matière, l’auteur s’attaque à l’Iran et se dit inquiet de la montée en puissance de l’Iran à titre de puissance régionale : ” les Etats Unis ont des intérêts énergétiques au Moyen-Orient et des alliés dans cette région. L’Iran aussi… M Obama, je dois vous le dire, même la RII a compris que vous avez optez pour une stratégie de défaite en Syrie”. L’auteur citant les participants à la réunion précitée a dénoncé Obama pour son refus de décréter une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Syrie . Ce refus va dans le sens de l’intérêt de la RII et du régime syrien”. Le conseiller s’inquiète surtout du vide du pouvoir que laisserait selon lui la poursuite du refus d’Obama de soutenir efficacement les terroristes, ” un vide que rempliront aussitôt le Hezbollah libanais et la RII”.  Mais quelle solution à cet état? Daniel Pelclat conseille une coopération étroite entre l’Otan et les régimes arabes pour créer une zone d’exclusion au-dessus de la Syrie et un plus intense trafic d’armements en direction des terroristes . Mais cette intensification d’aide parait insuffisante vu la taille de l’enjeu : la victoire d’Assad en Syrie préfigure une grande victoire stratégique pour l’Iran. Aussi faut-il l’empêcher à tout prix : ” outre la livraison d’armes et la zone d’exclusion aérienne, les rebelles pourront être secourus par voie aérienne et à l’aide du système du renseignement turc et jordanien “!!
Advertisements

L’armée syrienne à l’assaut de Homs et d’Alep

85556f4bd05bdd89a2c258bb2b1884ef_XL

L’armée syrienne, forte de son succès à Qousseir et dans sa région, préparait des assauts contre les rebelles dans les provinces de Homs et d’Alep pour tenter de gagner davantage du terrain avant une possible réunion internationale censée trouver une solution au conflit. Sur le plan humanitaire, les agences de l’ONU devaient lancer hier à Genève un appel de fonds massif pour aider les Syriens, dont la guerre a fait, depuis mars 2011, plusieurs milliers de victimes Au lendemain de l’annonce par le journal italien La Stampa que son journaliste Domenico Quirico, disparu depuis le 9 avril, «est vivant et en Syrie», la radio Europe 1 a dit être sans nouvelles depuis 24 heures de deux de ses journalistes français qui faisaient route vers Alep.

Après la reprise mercredi, de Qousseir dévastée par deux semaines de bataille féroce, puis du village voisin de Dabaa, les soldats avançaient vers le bastion rebelle de Boueida al-Charqiya.

L’occupant israélien provoque un grand incendie au Golan occupé

d4708f2f0281c1e619605113344f756b_XL

Dans le cadre de leurs pratiques agressives et arbitraires contre le Golan syrien

occupé et ses richesses naturelles, les autorités d’occupation israélienne ont provoqué cet après midi un grand incendie dans le village occupé d’Ein al-Hamra à proximité du village d’al-Hurriah dans le gouvernorat de Quneitra.

Le correspondant de Sana à Quneitra a souligné que l’occupant israélien avait mis le feu dans la zone d’al-Salalem, à proximité des terres agricoles des habitants du village occupé Baqatha, ajoutant que du fait de la direction du vent, dont l’occupant s’était servi, des centaines de dounoms de terres proches de deux villages d’al-Hurrieh et de Jabatah al-Khacheb ont été ravagés.

A signaler que les autorités de l’occupant israélien avaient provoqué durant cette semaine deux incendies à Ein al-Tineh et dans la steppe du mont Hermon au Golan occupé.

http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/260316-l-occupant-isra%C3%A9lien-provoque-un-grand-incendie-au-golan-occup%C3%A9

La Corée du Nord se prépare à lancer des roquettes

h_50761318.jpg.1000x297x1

La Corée du Nord a interdit la circulation des navires dans la mer Jaune au large de la côte ouest du pays, a déclaré samedi l’agence sud-coréen Yonhap en référence à des sources dans les milieux militaires.

Il n’est pas exclu qu’une interdiction sur la navigation, similaire à une autre, qui a été introduite par la Corée du Nord en mai 2013, pourrait indiquer de nouveaux exercices d’artillerie éventuels.

En mai dernier, la Corée du Nord a effectué le lancement de six missiles à courte portée. Vraisemblablement, il s’agissait de missiles balistiques KN-02 d’un rayon d’action de 120 km. La Corée du Nord a déclaré que les lancements de missiles faisaient partie des exercices militaires de routine.

http://french.ruvr.ru/news/2013_06_08/La-Coree-du-Nord-se-prepare-a-lancer-des-roquettes-8398/

Grèce : le FMI reconnaît ses erreurs

Grecheskij-kollaj.jpg.1000x297x1

Le Fonds monétaire international a publié un rapport sans précédent en termes d’autocritique. Dans son rapport l’organisation avoue d’avoir commis des erreurs lors de l’élaboration et la mise en œuvre du plan anticrise pour la Grèce.

Le rapport constate notamment les « échecs fragrants » provoqués par l’exigence de réduire l’endettement dans le contexte du début de la récession, dans l’évaluation « trop optimiste » des chances de la Grèce de revenir sur les marchés et la restructuration de la dette trop lente au détriment des particuliers.

Aplomb et optimisme excessifs : voici deux mots qui conviennent le mieux pour résumer le dernier rapport du FMI sur la Grèce.

La mission de l’UE et du FMI en ce qui concerne ce pays peut être considérée comme réussie, le pays n’étant pas sorti de la zone euro malgré une probabilité évaluée à 70% par les experts il y a seulement deux ans. Mais en réalité, il n’y a pas eu de véritable tournant dans l’histoire de la crise grecque.

De l’aveu des experts du FMI, l’organisation a aidé la Grèce en violation des ses règles et procédures. Celles-ci interdisent en effet d’octroyer de nouveaux crédits à un Etat éprouvant de fortes difficultés financières.

Il ne faut cependant pas accuser le FMI qui est une puissante organisation disposant d’une bonne base analytique, a indiqué à La Voix de la RussieBoris Roubtsov, professeur à l’Académie financière de Russie.

« On sait que le Fonds monétaire international est une institution disposant de ressources énormes, voire colossales. Celles-ci proviennent des contributions des Etats membres de cette organisation. Par conséquent, le FMI est capable d’aider les pays dans une situation difficile, ce qu’il fait d’ailleurs. »

A noter que le rapport du FMI intervient plusieurs jours après la réunion de la Commission européenne consacré à l’examen de la situation de la zone euro. A l’issue de cette réunion la Commission a pris la décision importante de permettre à certains Etats membres de l’Union européenne de freiner la mise en œuvre de la politique d’austérité. La crise est pourtant toujours là et ne va apparemment pas diminuer d’intensité.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2013_06_07/Grece-le-FMI-reconnait-ses-erreurs-9310/

Ecoute à l’insu des abonnés – un nouveau scandale aux Etats-Unis

743243_41635988.jpg.1000x297x1

Un nouveau scandale fait boule de neige aux Etats-Unis et risque de provoquer des conséquences politiques graves. Les journalistes ont établi que l’Agence de sécurité nationale (NSA), l’une des principales agences américaines de renseignements a mis en devoir les plus importants opérateurs téléphoniques du pays à lui remettre des relevés de dizaines de millions d’abonnés. La NSA a connaissance des numéros, lieux, dates, durée des appels, séances à l’Internet, et cela à l’insu des utilisateurs. On apprend à présent que les services spéciaux surveillent également les usagers des géants de l’Internet.

Fait curieux : ce sont les journalistes du Guardian britannique qui ont révélé les faits scandaleux en Amérique. A la demande duFBI, un juge a signé un ordre, classé top secret, pour faire surveiller les appels. Le quotidien britannique affirme que Verizon, l’opérateur téléphonique américain, remet quotidiennement à la NSA les relevés de dizaines de millions d’abonnés. La nouvelle a produit l’effet d’une bombe explosée. Qui plus est les autorités ne se dépêchaient pas de démentir l’information, mais au contraire ont tout reconnu et appelé les citoyens au calme. Elles ont dit que ces pratiques étaient vieilles de plusieurs années, et que les relevés étaient nécessaires aux services spéciaux pour combattre le terrorisme. Voici ce qu’a dit Dianne Feinstein, chef du comité pour le renseignement au Sénat des Etats-Unis.

A ce que je sais, l’autorisation pour obtenir ces relevés est renouvelée tous les trois mois. Elle émane du tribunal fédéral relatif au renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Court) conformément au Foreign Intelligence Surveillance Act. Et cela est absolument légal. Le Congrès était au courant. Il n’est question que des relevés généraux des appels, pas de leur contenu. L’accès à cette base de données n’est possible que s’il y a de bonnes raisons ou des soupçons de terrorisme. Les terroristes nous poursuivent, et l’unique moyen de lutte réside dans un renseignement efficace, afin de découvrir les plans des terroristes avant qu’ils ne les exécutent.

Les autorités ont reconnus que des relevés analogues étaient transmis par d’autres opérateurs de télécommunications. C’est-à-dire toute la population est surveillée. Il s’est avéré que le programme de surveillance était appliqué depuis 7 ans. Les membres du Congrès le savaient mais gardaient le silence.

Maintenant les défenseurs des droits de l’homme exigent du pouvoir des explications et déclarent que ces activités des services spéciaux étaient tout simplement illégales.

http://french.ruvr.ru/2013_06_08/Ecoute-a-l-insu-des-abonnes-un-nouveau-scandale-aux-Etats-Unis-8025/

Des rebelles soudanais affirment avoir abattu un hélicoptère de l’armée

Les rebelles du Front révolutionnaire soudanais ont affirmé vendredi avoir abattu un hélicoptère de l’armée près d’une ville de l’Etat du Kordofan-Sud que les forces gouvernementales avaient repris la semaine dernière.

Un témoin a confirmé avoir aperçu de la fumée se dégageant de l’appareil au dessus de la ville d’Abou Karchoula, située dans l’est de l’Etat du Kordofan-Sud dans le sud du Soudan. « Aujourd’hui (vendredi) nos forces ont abattu un appareil militaire gouvernemental près d’Abou Karchoula », a déclaré à l’AFP le porte-parole de cette coalition de quatre mouvements rebelles, Jibril Adam Bilal. La chute de l’appareil a été confirmée par le porte-parole de l’armée Sawarmi Khaled Saad mais ce dernier l’a attribuée à une panne technique.

« Des avions effectuaient des missions de routine dans la zone, et l’un d’eux s’est écrasé en raison d’une panne technique », a-t-il déclaré à l’AFP. Le porte-parole rebelle a également fait état d’un affrontement avec les soldats, lors d’une visite du chef d’état-major dans la ville, affirmant avoir tué deux officiers, fait prisonniers des dizaines des soldats et saisi deux véhicules militaires. Mais le porte-parole de l’armée a démenti assurant qu «’il n’y a eu ni morts ni affrontement ».

Les deux incidents ont bien eu lieu, selon un témoin. « Lors de la visite de hauts responsables de l’armée, des coups de feu ont été tirés sur les positions de l’armée dans la ville et un échange de tirs s’en est suivi entre les assaillants et l’armée », a-t-il raconté à l’AFP sous le couvert de l’anonymat. Il a dit avoir « vu un hélicoptère en feu » ajoutant qu’après l’incident « un autre avion qui avait transporté les hauts responsables de l’armée avait quitté la ville ».

L’armée soudanaise a annoncé la semaine dernière avoir repris Abou Karchoula au Front révolutionnaire, composé de trois factions rebelles du Darfour et du Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (SPLM-Nord, branche nord de l’ex-rébellion sudiste). L’armée est engagée depuis juin 2011 dans des combats contre le SPLM-N au Kordofan-Sud et au Nil Bleu, deux régions frontalières du Soudan du Sud et dont une partie des habitants ont soutenu les Sudistes pendant la guerre civile (1983-2005) qui a abouti à la partition. Informe l’AFP